Mon déplacement à Auschwitz – 17/02/2019

Mon déplacement à Auschwitz – 17/02/2019

Avec 150 femmes venues de tous les horizons, de diverses cultures, professions et générations, nous nous sommes réunies lors du second voyage de Mémoire à Auschwitz organisé par l’association Langage de Femmes.

« C’est ici, sur la Juden Ramp, que j’ai vu mon père et mon frère pour la dernière fois. Je leur ai dit : prenez le camion, moi je peux marcher. Je ne savais pas que ces camions les menaient vers la mort. Je savais que l’antisémitisme existait encore. Mais jamais je n’aurais pu imaginer qu’il se manifeste aujourd’hui par des propos aussi virulents, et pire, par des actes antisémites ». Tels sont les mots que la rescapée des camps de la mort Ginette Kolinka, 94 ans, prononçait ce dimanche 17 février, à Auschwitz.

Ce camp était la dernière étape, l’aboutissement, de tout un processus de haine et de déshumanisation.

Au cours de cette journée, nous avons visité le site de la Juden Ramp, puis nous avons pu nous recueillir devant les camps de concentration et d’extermination, et rendre hommage à Simone Veil. Ce déplacement a pris d’autant plus de sens à la lumière de ce que nous vivons aujourd’hui. En 2018, les actes antisémites ont augmenté de 74%. 1,5 actes répertoriés, sans oublier tous ceux qui ne sont pas dénoncés. Nous nous devons de ne jamais faiblir face aux relents de haine qui surgissent dans notre société.

Pour que l’histoire ne se répète jamais, et que notre République soit une seule et même communauté, unie autour de la valeur de la fraternité.

One comment

Comments are closed.