Ouverture d’une Maison France Services dans le 20e arrondissement de Paris !

Ouverture d’une Maison France Services dans le 20e arrondissement de Paris !

Lors de la conférence de presse du 25 avril, le Président de la République a décidé la création d’un réseau France Services, destiné à accompagner les usagers dans leurs principales démarches administratives du quotidien dans un lieu unique, à moins de 30 minutes de leur domicile. L’objectif est de couvrir chaque canton par au moins une structure France Services d’ici à fin 2022. Vendredi 15 novembre, lors du 4e Comité interministériel de la transformation publique,  le Premier Ministre, Édouard Philippe, a annoncé l’ouverture de 460 Maisons France Services sur tout le territoire.  Je me réjouis de voir qu’une de ces maisons France Services sera implanté dans le 20e arrondissement, sur notre circonscription ! 

Une volonté de remettre des Services publics sur tout le territoire !

Lors de son discours de politique générale, le Premier ministre s’était engagé à ce que 300 structures au moins soient labellisées « France Services » dès le 1er janvier 2020.  Le vendredi 15 novembre à l’occasion du 4e Comité interministériel de la transformation publique le Premier Ministre a finalement annoncé l’ouverture de 460 Maisons France Service dès le 1er janvier 2020 : Une très bonne nouvelle qui facilitera les démarches administratives des usagers de nos services publiques et permettra de lutter contre la fracture territoriale !

Très concrètement, cela se traduit par : 

✅ Des Maisons de services publics sur tout le territoire à moins de 30 minutes du domicile des usagers

✅ La présence d’agents polyvalents formés à l’accompagnement des usagers et en nombre suffisant,

✅ Des horaires d’ouverture suffisamment étendus et adaptés aux besoins

✅ La présence dans la structure de 9 administrations et opérateurs de service public que sont le ministère de la justice, le ministère de l’action et des comptes publics, le ministère de l’intérieur, la CNAV, la CNAM, la CNAF, la MSA, Pôle emploi et La Poste.

Une Maison France Service dans le 20e arrondissement de notre circonscription !

Au total plus de 460 Maisons France Services seront sur le territoire français. Concernant Paris, trois sites clés pour les usagers : le 15e, 18e et le 20e arrondissement. Une très bonne nouvelle pour les administrés et usagers situés dans le 20e arrondissement  !

D’ici 2022, l’objectif sera de passer d’une maison par canton soit 1800 Maisons France Service !

Consulter la carte des 460 structures France Services

 

 

 

Rejoignez le Cercle littéraire !

Rejoignez le Cercle littéraire !

Cette semaine, je suis très fière de vous présenter un nouveau projet de la circonscription : Le cercle littéraire ! Impulsé par Sélim Salhi, ce projet citoyen a vocation à rassembler des aficionados de la littérature afin de débattre de leurs lectures dans le 12e arrondissement. Membre du jury du livre politique depuis le début de mon mandat,  j’ai souhaité soutenir ce projet formidable, que je vous invite à découvrir juste ici ⤵️ 

 

 

Sport & Handicap : Le tournoi de tennis du Reuilly Nation Sport !

Sport & Handicap : Le tournoi de tennis du Reuilly Nation Sport !

Aujourd’hui, j’ai remis les trophées du tournoi de tennis adapté, organisé par le Reuilly Nation Sport de la circonscription de Paris. Ce club de tennis, de plus de 500 membres, dispense des cours de tennis aux handicapés mentaux. Une belle initiative qui permet aux handicapés psychiques ou mentaux de pratiquer le sport de leur choix : un grand bravo aux joueurs et aux animateurs pour cette compétition !

🎾 Reuilly Nation Sport : une association qui promeut un tennis inclusif !

Avec plus de 500 membres, le Reuilly Nation Sports est un club de tennis du 12e qui accueille des joueurs de tous âges et de tous niveaux. Ses infrastructures sont situées sur quatre stades différents : Léo Lagrange, Paul Valéry, Carnot et La Faluère. En plus, de dispenser des cours de tennis pour tous les âges et tous les niveaux, le RNS donne des cours spécifiques aux handicapés mentaux. En effet, l’association a créé un pôle spécifique dédié aux handicapés mentaux, ce qui lui permet d’être le club parisien de tennis le plus important en ce domaine. RNS a notamment signé des conventions de partenariat avec trois institutions de handicapés : le CAJ Robert Job, le Foyer de vie Camille Claudel et le CAJ Ménilmontant.

✅ Le Sport Adapté ou une démocratisation nécessaire du sport !

Le sport adapté ne doit pas être confondu avec ce que l’on appelle le “handisport”. En effet, le premier terme concerne des publics aux pathologies mentales comme l’autisme ou la trisomie, là où le second terme renvoie au handicap physique, comme la compétition en fauteuil roulant par exemple. Depuis quelques années RNS dispense des cours spécifiques de sport adapté que la FFT appelle “TSA” (Tennis Sport Adapté) et qui adoptent une méthodologie correspondant aux aptitudes des participants. Les moniteurs de l’association ont été formés par le Comité de Paris.

La difficulté de cette activité est souvent la lenteur des progrès obtenus, surtout quand au handicap mental s’ajoutent parfois certaines difficultés physiques. Il faut être très patient, adapter les exercices en fonction de chaque pathologie et de l’état du moment.

🏆 Le tournoi 2019 de la RNS : un moment de célébration du sport adapté !

Chaque année en novembre, avec l’aide de la ligue de tennis, RNS organise un tournoi amical d’une demi-journée pour une vingtaine de personnes handicapés de ces trois institutions : il s’agit du premier réalisé pour les handicapés mentaux à Paris ! Cette année, le tournoi s’est déroulé au centre de la ligue de tennis de l’Est parisien. Une occasion d’apprécier les progrès opérés par  les joueurs durant l’année dans la joie et le respect. Un grand bravo aux joueurs et aux animateurs pour cette compétition !

Lancement de la consultation citoyenne sur le Revenu Universel d’Activité !

Lancement de la consultation citoyenne sur le Revenu Universel d’Activité !

Mercredi 9 octobre, j’étais aux côtés de Christelle Dubos, Secrétaire d’État auprès de la Ministre des Solidarités et de la Santé, et Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté afin de lancer la consultation citoyenne sur le Revenu Universel d’Activité. L’ouverture de cette consultation arrive un an après l’annonce de la Stratégie de lutte contre la pauvreté lancée en septembre 2018 par le Président de la République.

C’est au Centre Social de la CAF, rue de Charenton dans notre circonscription, que nous nous sommes rendus ce mercredi 9 octobre pour lancer cette grande consultation en ligne. Ce centre CAF est un espace de proximité́ ouvert à l’ensemble des habitants du quartier, où se retrouvent chaque jour bénévoles, voisins et travailleurs sociaux. Activités éducatives et culturelles, ateliers de formation, accompagnement des publics les plus éloignés de l’emploi, le centre oeuvre au renforcement des liens sociaux au sein du quartier, dans un esprit familial et intergénérationnel, au service de la mixité́ sociale.

Après une visite du Centre social, Christelle Dubos et Olivier Noblecourt ont présenté la plateforme en ligne dédiée au futur Revenu Universel d’Activité. Cette consultation citoyenne a vocation à recueillir les avis et les propositions des Français, allocataires des aides sociales ou non, sur ce futur dispositif.

✅ Qu’est-ce que le Revenu Universel d’Activité ?

Point clé du Plan Pauvreté du Gouvernement, le Revenu Universel d’Activité pourrait à terme concerner près de 15 millions de citoyens. RSA, aides au logement, prime d’activité : l’objectif principal sera de regrouper le maximum d’aides sociales en une prestation unique plus lisible, plus équitable et plus incitative pour le retour à l’emploi !

La consultation sur le Revenu Universel d’Activité aboutira à un rapport remis aux ministres en début d’année 2020, en vue d’un projet de loi présenté dans le courant de l’année au Parlement.

Si vous souhaitez participer à cette consultation publique, vous avez jusqu’au 20 novembre pour vous exprimer sur cette plateforme ➡️ ici 

 

Atelier législatif : Débattons bioéthique !

Atelier législatif : Débattons bioéthique !

Quelques jours avant l’ouverture des débats en séance publique sur le projet de loi bioéthique, j’ai organisé un « petit-déjeuner débat » sur le texte au sein de ma permanence. Ce rendez-vous fut l’occasion de soumettre au débat l’une des mesures du projet de loi : l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. Retour sur mon tout premier atelier législatif de cette rentrée parlementaire 2019 !

⚖️ La révision de la loi bioéthique : une mesure attendue par les citoyens.

7 ans après la dernière révision de la loi bioéthique, le Gouvernement a présenté en juillet un projet de loi relatif à la bioéthique. En effet, afin de tenir compte des avancées de la science et de leurs enjeux pour la société, la loi bioéthique est régulièrement révisée.

Ce projet de loi intervient après plus d’un an de concertations organisées sur tout le territoire français par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE). La PMA, le don d’organes, l’Intelligence artificielle ou encore la génomique sont tout autant de sujets présents dans le texte qui nous concernent toutes et tous dans notre for intérieur.

Dès lors, comme j’ai l’habitude de le faire sur d’autres sujets, j’ai souhaité associer nos citoyens aux débats que nous pouvions avoir à l’Assemblée nationale. Cet atelier législatif a donc commencé par une présentation globale du projet loi et s’est terminé par un débat autour du titre 1 de la loi qui étend la PMA à toutes les femmes et qui permet aux enfants conçus par don d’accéder à leurs origines.

🗣 Un débat riche et apaisé autour de la #PMAPourToutes

En effet, l’ouverture de la PMA à toutes les femmes est sans aucun doute la disposition du texte qui a fait couler le plus d’encre et qui suscite le plus de débats dans l’hémicycle. Aussi, j’ai souhaité donner la parole et écouter celles et ceux directement touchés par le sujet : Psychothérapeutes, association LGBT+, médecins, femmes ayant eu recours à la PMA … Chacun par la force de son témoignage ou de son expertise a pu tordre le cou aux idées reçues et a pu nourrir les avis des uns et des autres, le tout dans un climat très apaisé. Pour cela, je leur en suis très reconnaissante.

Grâce à ces échanges d’une qualité et d’une richesse rare, j’ai pu renforcer mes interventions dans l’hémicycle la semaine suivante pour y défendre l’ouverture de la PMA à toutes les femmes mais y compris aux personnes transgenres ainsi que la levée de l’interdiction de la PMA Post-mortem. Autant de sujets que je continuerai à défendre au nom de l’égalité !

 

En selle à l’école Gerty Archimède !

En selle à l’école Gerty Archimède !

Vendredi 20 septembre, dans le cadre de la semaine de la mobilité, j’ai accompagné Elisabeth Borne, la Ministre de la transition écologique et solidaire et Roxana Maracineanu, la Ministre du sport à l’école Gerty Archimède dans le 12e arrondissement. Cette visite fut l’occasion de constater la mise en place du programme « Savoir Rouler à Vélo », une mesure qui vise à la généralisation de l’apprentissage de la pratique du vélo en autonomie pour l’ensemble des enfants avant l’entrée au collège mais également l’adoption de bons réflexes. 

🚲 « Savoir Rouler à Vélo » un programme appliqué à l’école Gerty Archimède !

Lancé par Roxana Maracineanu, Jean-Michel Blanquer, Christophe Castaner et Élisabeth Borne, en avril dernier sur notre circonscription, le programme « Savoir Rouler à Vélo » a été adopté et appliqué par de nombreuses d’écoles. C’est notamment le cas de l’école Gerty Archimède que nous avons visitée ce vendredi 20 septembre avec la Ministre de la transition écologique solidaire et la Ministre des Sports. Un grand bravo à toutes les parties prenantes : Paris Cycliste Olympique, l’équipe éducative et tous les élèves de l’école qui mettent en œuvre les bons réflexes en matière de mobilité, de transition écologique et de sécurité routière de demain !

 

🚲 « Savoir Rouler à Vélo » : Généraliser la pratique du vélo pour tous les enfants !

Ce dispositif  a été adopté en janvier 2018 par le Comité interministériel à la sécurité routière présidé par le Premier Ministre. Le « Savoir Rouler à Vélo » est le premier grand programme national de formation au vélo pour les enfants, qui est désormais accessible dans plus de 1 200 points partout en France grâce a l’implication des nombreux acteurs fédéraux et associatifs.
 Il doit permettre aux jeunes de 6 à 11 ans d’apprendre à se déplacer en sécurité pour se rendre en autonomie à l’école ou au sport.

Un programme en 3 étapes :

Savoir Pédaler : maîtriser les fondamentaux à vélo : Ce premier temps d’apprentissage permet à l’intervenant d’aborder les fondamentaux techniques de l’activité vélo en milieu fermé. Il s’agit d’acquérir un bon équilibre et d’apprendre à conduire et piloter son vélo correctement : pédaler, tourner, freiner.

✅  Savoir Circuler : découvrir la mobilité à vélo en milieu sécurisé : Ce deuxième temps d’apprentissage a pour objectif de transmettre les compétences liées à la sécurité routière en milieu fermé. Il s’agit de savoir rouler en groupe, communiquer pour informer les autres d’une volonté de changer de direction, et découvrir les panneaux du code de la route.

Savoir Rouler à vélo : circuler en situation réelle : Il s’agit d’apprendre à rouler en autonomie sur la voie publique et à s’approprier les différents espaces de pratique.